Belfort, Territoire de radicalités

Bruno Kern

L’Histoire de la naissance exceptionnelle du Territoire de Belfort, ce « lambeau déchiré d’Alsace » sans nom et sans statut, inscrit dans l’imaginaire national comme une terre de résistance.

Belfort, sous-préfecture du Haut-Rhin, restée française à l’issue du traité de Francfort de 1871 qui voyait l’Alsace et la Moselle annexées à l’Empire Allemand, proclamé par le Roi de Prusse dans la galerie des glaces du Château de Versailles, va connaître une évolution exceptionnelle, de Territoire sans nom et sans statut, à l’affirmation de son identité dans la République française, espérant d’elle son retour à l’Alsace.

Le lecteur trouvera dans cet ouvrage non seulement l’histoire d’un Territoire inscrit dans l’imaginaire national comme une terre de résistance, mais aussi ce lien permanent avec l’Histoire de France qui en fait une terre d’exception.

Bruno Kern illustre, en effet, avec une minutie passionnante, le combat que les monarchistes, bonapartistes et républicains se livrèrent à une période où l’ancrage dans la République après l’effondrement de l’Empire était des plus incertains. Il analyse avec une précision d’horloger le rôle joué par les manufacturiers paternalistes, tout à la fois grands capitaines d’industrie, siégeant au Parlement et dominant la vie politique locale, de générations en générations. Il met à l’honneur l’engagement de ces maires républicains « avancés », issus du monde des négociants, viscéralement attachés au développement de leur ville. Il réhabilite l’engagement des premiers radicaux qui mirent fin à la domination des parlementaires monarchistes, déguisés en conservateurs….

L’exceptionnel particularisme du Territoire de Belfort réside, selon l’auteur, dans cette radicalité aux visages multiples qui s’incarne dans des personnages hors normes :

Adolphe Thiers, premier président de la 3ème République de la 3ème et premier sénateur élu du Territoire de Belfort qu’il avait sauvé de l’annexion prussienne, Emile Keller, le député monarchiste fait comte romain par le pape qui voulait le voir prendre la tête du parti des catholiques de France, Juvénal Viellard, patriarche d’une grande famille d’industriels qui perdure de nos jours au firmament des grandes firmes mondiales, Alfred Koechlin-Schwartz, l’éphémère conseiller général républicain devenu député boulangiste du Nord, le député Pierre Biétry, grand-père de Pierre Salinger, syndicaliste socialiste révolutionnaire devenu maurassien et antidreyfusard après avoir créé le syndicat des jaunes comptant plus d’adhérents que la CGT, le bon docteur Louis-Charles Fréry, premier parlementaire républicain des plus intransigeants, le sénateur Frédéric-Benoit Japy, général de division émérite sous l’Empire, le sénateur Philippe Berger, professeur au Collège de France, membre de l’Institut et secrétaire particulier d’Ernest Renan, le vénérable Laurent Thièry, implacable faiseur de rois avant de siéger lui-même au Sénat et de prendre la tête du Territoire, Ludovic-Oscar Frossard, l’instituteur de Foussemagne, premier premier secrétaire général du parti communiste français après avoir été le dernier secrétaire général de la SFIO avant le congrès de Tours.

Et bien d’autres encore, y compris Tous ces élus obscurs et dévoués, dans l’intimité desquels le lecteur est appelé à se plonger, comme dans un roman….

 

Avis :

 

L’histoire politique nationale enracinée :

« Un bel ouvrage. la première partie réussit le tour de force d’être en même temps analytique et chronologique. C’est une belle histoire politique du Territoire (qui plus est avec un vrai point de vue) qui montre bien le jeu des multiples acteurs sociaux, au premier rang desquels les manufacturiers, à la fois paternalistes et novateurs éclairés. Très intéressantes aussi les pages sur l’affrontement entre les Monarchistes et les Républicains, la difficile séparation de l’Eglise et de l’Etat (dont on a aujourd’hui oublié la violence alors même qu’on se plaint de l’islamophobie).

La seconde et troisième partie montrent  comment les courants politiques nationaux ont été façonnés, et parfois réinterprétés, en fonction des spécificités locales. Ce livre aide à comprendre comment l’histoire politique nationale s’enracine et se recompose dans le local. »

Thierry VEDEL,
Chercheur CNRS, chercheur associé à l’Oxford Internet Institute
Centre de recherches politiques de Sciences Po (CEVIPOF)

 

« Travail impressionnant, style fluide et lecture très agréable. »

Guillaume DEVIN,
Professeur des Universités en science politique à Sciences Po, Directeur du master et du doctorat (PhD) en Science politique, Enseignant-chercheur associé au Centre de recherches internationales (CERI)

 

Incontestablement, une spécificité belfortaine :

« L’ouvrage est dense, parfaitement documenté, un travail d’érudition , l’évolution du paysage politique et ses tropismes y est précis et argumenté.

Il y a incontestablement une spécificité belfortaine dont nous sommes encore héritiers.

En plus, les Editions Temporis ont fait un « beau boulot », incitant à la prise en mains… et à la lecture ! »

Pierre LAMARD,
Professeur des Universités, spécialiste en histoire industrielle, Epistémologue.
Directeur du Laboratoire Récits, Directeur-adjoint de l’ Université de Technologie de Belfort Montbéliard (UTBM Nord-Franche-Comté).

 

A l’évidence, une singularité française :

« Les analyses et la description de cette ancienne province alsacienne sont tout à fait saisissants. L’analyse des Jaunes et du parcours de Pierre Biétry est aussi intéressante car elle restitue cette épopée dans un contexte plus global. Tout comme le  « lien » entre Ludovic-Oscar Frossard [1er secrétaire du Parti communiste Français]  et Pierre Biétry.

Il existe, à l’évidence,  une spécificité locale forte qui crée une singularité française : le parcours de Jean-Pierre Chevènement [Préfacier] en est un exemple ».

Christophe Maillard,

Docteur en Histoire, Enseignant à l’Université de Bourgogne-Franche-Comté, 
Auteur de « Pierre Biétry (1872-1918) : du socialisme au nationalisme, ou l’aventure du leader des Jaunes à la Belle Epoque ».

 

Pour Commander ce livre, cliquez sur « Acheter »

puis sur « Continuer »

puis sur « Payer par carte »

Laissez-vous guider

  • Parution :
  • Nombre de pages : pages
  • Format : 16x24
  • Prix : 27,50€
  • ISBN 978-2-37300-062-7