La Marine française pendant la guerre 14-18 – Quand on n’a fait que son devoir

François Schwerer

Pourquoi la Marine française, la 4ème flotte du monde, n’était-elle pas prête pour entrer en guerre ? Pourquoi cette curieuse « marine d’échantillons », résultat de choix industriels, techniques et stratégiques hasardeux ? Pourquoi ce soutien ambigu et méfiant du monde politique à son encontre, et tant de dissensions en son sein ?

Mais pour quelles obscures raisons aussi son rôle finalement déterminant fût-il victime d’une certaine injustice historiographique et ramené à une place trop modeste dans la mémoire collective ?

L’auteur, François Schwerer, répond avec pertinence et panache, mais sans complaisance, à ces questions, n’oubliant rien des discrets exploits de la Marine française, des tâches ingrates accomplies, du formidable engagement des marins français dans la défense du pays. Cantonnée aux seconds rôles dans l’alliance avec les anglais en Méditerranée, attendant vainement le « combat décisif «, elle marqua l’opinion publique grâce à l’héroïsme des fusiliers marins de Dixmude et par la désastreuse expédition anglo-française des Dardanelles.

Mais la guerre sous-marine à outrance l’obligea à s’adapter. La Marine intervint dans les Balkans et en Syrie, fût efficace pour sécuriser l’approvisionnement du pays, protéger les convois de navires marchands, les côtes et les ports français, l’arrivée des américains en 1917. Cela valait bien à la Marine française la reconnaissance de la Nation pour avoir aussi puissamment contribué à la victoire en défendant ardemment l’inébranlable vocation maritime de la France.

  • Parution : 01/06/2017
  • Nombre de pages : 336 pages
  • Format : 150x230mm
  • Histoire
  • Prix : 21,50€
  • ISBN 978-2-37300-014-6